05 59 06 87 70 Quitter le site Supprimer l'historique

Autres activités

 

        Le service formation 

L' association, prestataire de formation, propose des sessions adaptées à la demande des professionnels ( compréhension de la problématique des violences conjugales, prise en charge, l’impact sur les enfants...).

L’association mène aussi des interventions dans le cadre de la formation des étudiants en travail social  et les accueille en stage (Institut de Travail Social Pierre Bourdieu). Elle intervient également dans le cadre du Master en Criminologie à la Faculté de Droit de Pau.

L’association participe à des colloques et à des journées de sensibilisation sur la question des violences conjugales. 

Service"enregristré auprès de la préfecture de région sous le numéro 72640382364. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat"

 

L’Atelier bien-être

Cet atelier s’adresse aux femmes fréquentant l’association, les partenaires du réseau et les autres centres d’hébergement palois.

Ponctuellement, une socio-esthéticienne intervient dans l’établissement sous forme de temps individuels et collectifs.

Il s’agit là de favoriser l’estime de soi, la reconstruction personnelle, mais également de retrouver une sensation de bien-être.

Les prestations proposées vont du soin des mains à l’élaboration de cosmétiques « maison », en passant par les techniques de maquillage.

 

 

Le Groupe de parole « mères / enfants »

Ce groupe s’adresse aux familles monoparentales exposées au vécu des violences dans le couple.

Cette action s’inscrit dans le soutien à la parentalité car aborder la question des violences conjugales entre mères et enfants peut être difficile.

Le groupe de parole réunit une fois par mois, des femmes et leurs enfants sur une séance de 1h 30. Il est animé par une psychologue thérapeute familial et un éducateur spécialisé, tous deux formés à la systémique.

Il s’agit d’un temps de partage d’expériences, de reconnaissance réciproque des enfants et des adultes entre eux, de parole facilitée, autorisée, … 

 

La formation « Premiers secours et information sur les accidents domestiques »

Cette formation s’adresse aux femmes fréquentant les services de l’association et les autres centres d’hébergement palois.

L’association a conçu cette prestation afin d’associer des notions telles que la sécurité des enfants à la maison et l’autorité … , la solidarité et la capacité d’aider l’autre …

Deux travailleurs sociaux, formés par l’IREPS (Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé), soutiennent les mères dans le témoignage de leurs expériences et apportent documentation et information. Ces échanges visent aussi en mettre en lien la question de la protection des enfants et de l’autorité parentale.

La Protection Civile assure la formation « Premiers Secours » qui débouche sur la remise d'un diplôme.

 

Relais du « 3919 » pour le département

C'est un numéro d'écoute anonyme destiné aux victimes et témoins de violences faites aux femmes. Ce n'est pas un numéro d'appel d'urgence. En cas d'urgence, appelez la police ou la gendarmerie, en composant le 17 (ou le 112 d'un portable, appel gratuit).

Une équipe d'écoutantes professionnelles assure une écoute bienveillante. L'objectif de cette écoute est de permettre à la personne d'agir, grâce à une information appropriée sur les démarches à suivre et sur le rôle des intervenants sociaux.

Si la personne le désire, elle peut être orientée vers Du Côté Des Femmes  qui pourra l'accompagner dans ses démarches.

 

L’accompagnement des victimes dans le cadre de l’ordonnance de protection

La loi du 9 juillet 2012 introduit, dans le système judicaire, l’ordonnance de protection. Elle a pour but de renforcer la protection de la victime de façon rapide et indépendante d’une procédure pénale en cours ou d’une procédure de divorce. Elle doit être demandée par la victime auprès du Juge aux Affaires Familiales.

L’association est reconnue par le Tribunal de Grande Instance de Pau (TGI) « Personne morale qualifiée » dans le cadre de l’accompagnement des victimes pendant la durée de l’ordonnance de protection.